Projets précédents:

  • Projet «Second Souffle» – développement de services de soins à domicile et communautaires en Moldavie, création d’un centre gérontologique pour la réadaptation médicale et sociale des personnes âgées, Open Society Foundations (OSF), anciennement Open Society Institute (OSI), 1998;
  • Formations pour le développement des volontaires dans le domaine de la réadaptation médicale et sociale des personnes âgées, Fondation Soros Moldova, 1999;
  • Conférence nationale «Qualité de vie des personnes âgées et développement des normes nationales de soins», Open Society Foundations (OSF), anciennement Open Society Institute (OSI), 2000;
  • Organisation de la réunion «Développement du réseau national d’ONG travaillant avec et pour les personnes âgées», HelpAge International, 2000;
  • Poursuite de l’activité du projet «Second souffle», durée – 1 an 6 mois, 2001-2002; Open Society Foundations (OSF), anciennement Open Society Institute (OSI), 2001;
  • Formation du Réseau national d’ONG travaillant avec et pour les personnes âgées en Moldavie, HelpAge International, Charity Know How, juillet 2001;
  • Publication de la Brochure présentant les politiques «Rien sans nous – à propos de nous», HelpAge International, Local Government and Public Service Reform Initiative (LGI)/Open Society Foundations (OSF), anciennement Open Society Institute (OSI), 2001;
  • Création du Centre d’information pour les patients en phase terminale et leurs proches, Fondation Soros Moldova, 2002-2003;
  • Projet «Réintégration des personnes âgées dans la société moldave» – TACIS, programme IBPP, projet n ° 136, Commission européenne, 2003-2004;
  • Projet «Vivre avec espoir»: développement de soins palliatifs pour les personnes vivant avec le VIH / SIDA et création de groupes d’entraide, Fondation Soros Moldova, 2004-2005;
  • Organisation d’un séminaire / atelier international sur le développement des soins palliatifs en Moldavie avec la participation d’un expert international, le professeur Jacek Luczak, Fondation Soros Moldova, Chisinau, juin 2004.
PROJET “SECOND SOUFFLE”

L’objectif principal du projet est la création de services de soins communautaires et à domicile en Moldavie pour accroître la longévité et la socialisation maximale des personnes âgées, le développement du Réseau national des ONG travaillant avec et pour les personnes âgées, le développement d’un partenariat avec HelpAge International, Londres. Un autre objectif du projet est de diffuser les idées de soins palliatifs en Moldavie.

Structure de services

Centre de jour: 9h00-16h00, 5 jours par semaine, réadaptation sociale, travailleur social (programmes pour stimuler les activités mentales, thérapie créative, jeux, concours);

Soins à domicile: 3 à 4 heures par jour pour chaque bénéficiaire; les soignants travaillent 2-3 fois par semaine; consultation par le coordinateur de service 2 fois par semaine;

Hospice à domicile: service permanent de 10 à 15 bénéficiaires à domicile;

Repas sur roues (meals on wheals): 5 jours par semaine. 1-2-3 heures par jour avec l’intervention du soignant 3 fois par semaine; consultation par le coordonateur de services 2 fois par semaine.

Centre de jour

Offre une réhabilitation sociale et médicale pour les personnes de plus de 65 ans, qui utilisent le transport public.

Programme d’activités du Centre de jour comprend:

  1. Exercices pour les personnes de plus de 60 ans – tous les jours;
  2. Développement de l’activité mentale – 3 fois par semaine;
  3. Thérapie créative – 2 fois par semaine;
  4. Musicothérapie (chansons) 2 fois par semaine;
  5. Leçons – sur les thèmes médicaux et sociaux (Thèmes médicaux: – “Alimentation à un âge avancé” – une fois par semaine – “Personnes âgées et maladies” – une fois par semaine;
  6. Différents jeux (Bingo) – une fois par semaine;
  7. Écoute commune d’émissions de télévision;
  8. Célébration commune d’anniversaires, de jorus fériés;
  9. Petits déjeuners et déjeuners;
  10. Consultations médicales (neurologue, ophtalmologiste, thérapeute);

Programme “Maison chaleureuse” – représente un lien entre les bénéficiaires du centre de jour et les personnes âgées immobilisées qui ne quittent pas la maison pendant longtemps; il se déroule 1 à 2 fois par semaine pour 15 personnes (communication, alimentation ensemble, chants, danses);

Programme “Portes ouvertes” – généralement organisé à l’occasion de vacances, 40 à 50 personnes se réunissent dans une ambiance chaleureuse, chantent, récitent des poèmes, etc;

Programme “Soins à domicile” – est réalisé pour 40 à 50 personnes visitées à domicile 2 à 3 fois par semaine par des volontaires spécialement formés sous la coordination d’une infirmière; une attention particulière est portée au respect des droits et de l’indépendance des bénéficiaires, une charte spéciale de soins à domicile a été élaborée.

Service de hospice à domicile

Habituellement, 30 bénéficiaires sont servis. La plupart souffrent d’un cancer du sein, d’un cancer du poumon, d’un cancer colorectal de grade IV. Parmi les bénéficiaires sont ceux atteints de la maladie d’Alzheimer et de la cirrhose hépatique décompensée du foie.

Un programme standard d’activités de services de soins de hospice:
1) conversations et relaxation spirituelle
2) aide à l’hygiène personnelle
3) propreté
4) lavage des vêtements
5) exercices physiques curatifs
6) massage léger
7) prophylaxie et traitement des escarres
8) pensements
9) lavement
10) injections
11) perfusions

Le travail permanent est effectué avec les bénéficiaires et leurs proches. Un nouveau programme “Table ronde” a été ouvert aux familles des défunts et aux mourants. Ici, ils partagent leurs idées, leurs émotions, se soutenant ainsi mutuellement.

Programme de soins à domicile

Le programme de soins/aide à domicile est réalisé pour 40 personnes. 2-3 visites sont effectuées à domicile, et, en cas de nécessité, plusieurs visites sont effectuées par semaine sur un mois. Au cours des activités, une série de standards est prise en considération:

  • les droits du bénéficiaire bénéficiant d’une assistance et les obligations du soignant sont également respectés et remplis conformément à la Déclaration des droits aux soins;
  • le coordinateur des services d’aide à domicile sélectionne les bénéficiaires potentiels, en utilisant les proportions d’activités quotidiennes;
  • pour chaque bénéficiaire, un nouveau registre est établi et un programme individuel est sélectionné;
  • la dignité et l’indépendance du bénéficiaire sont respectées.

Les services de soins à domicile offrent également des consultations médicales gratuites et des traitements en cas de besoin.

 

Le principal succès de ce projet a été le développement du volontariat au sein des groupes de personnes âgées et la modification de leur rôle dans la société. Selon Tatiana Riabova, volontaire senior: «Nos visites sont attendues avec impatience. Nous aussi, nous sommes heureux de voir les personnes âgées que nous visitons. Avant, personne ne se souciait de nous dans notre société, et maintenant nos capacités, nos connaissances et notre expérience sont mises à profit. On a vraiment l’impression de rajeunir ».

 

CENTRE D’INFORMATION ET DE CONSULTATION POUR LES SOINS PALIATIFS

Le Centre d’information et de consultation pour les soins palliatifs (CIC) a été inauguré en janvier 2003 et est ouvert de 9 h à 14 h 5 jours par semaine. Les consultations sont effectuées par un psychologue, un médecin-thérapeute et une infirmière. Une équipe comprenant un médecin et une infirmière a été mise en place qui, en plus des consultations du CIC, effectue également des consultations à domicile.

Les proches des bénéficiaires sont, la plupart du temps, préoccupés par le stress causé par la souffrance de leur proche et la prise en charge permanente du bénéficiaire en état terminal. Les proches ont souvent besoin d’un soutien psychologique et des explications concernant les souffrances endurées par leur parent malade.

Les questions les plus fréquemment posées par les proches sont les suivantes:

– Comment nourrir le bénéficiaire et que peut-on lui donner à manger?
– Comment éviter les décubitus?
– Comment faire un lavement?
– Que faire de la douleur?
– Demandes d’aide pour leur apprendre à faire les injections.

Les bénéficiaires sont intéressés par les questions suivantes:

– Comment vivre et comment lutter contre une telle maladie?
– Est-il possible de leur faciliter la vie et celle de leurs proches?

 

 

PROIECTUL „VIAȚA CU SPERANȚA” – DEZVOLTAREA SERVICIILOR DE ÎNGRIJIRE PALIATIVĂ PENTRU PERSOANELE INFECTATE CU HIV/SIDA ȘI CREAREA UNOR GRUPURI DE AJUTOR RECIPROC

1. Cadrul general 
Dezvoltarea serviciilor la domiciliu și crearea unui model de îngrijire paliativa pentru persoanele infectate cu HIV și SIDA în municipiul Bălți.

2. Problema
Răspândirea epidemiei SIDA în Moldova a început din anii 1997-98. Comparativ cu celelalte țări răspândirea e destul de lentă. Cauzele infectării cu HIV in 2003 sunt: 70% – întrebuințarea narcoticilor, 16% – contacte heterosexuale, 4,6% – prostituția. În municipiul Bălți la 1 ianuarie 2004 au fost înregistrați 612 persoane infectate cu HIV, dintre care 598 sunt narcomani. Pe 1 ianuarie 2003 au fost inregistrați 695 persoane infectate cu HIV. Pe parcursul anului 2003 au fost înregistrate 38 de cazuri noi a infectării cu HIV.

3. Scopurile și obiectivele proiectului

I. Cercetarea condițiilor de trai a celor infectați cu HIV și SIDA care locuiesc acasa în familii cu ajutorul unei anchete alcătuite si al unui interviu direct.
II. Aprecierea contingentului (numărului) celor care au nevoie de îngrijire paliativă la domiciliu.
III. Crearea unei echipe interdisciplinare de îngrijire paliativă pentru cei infectați cu HIV si SIDA.
IV. Instruirea membrilor echipei.
V. Crearea principiilor de bază a programei de îngrijire paliativă la domiciliu pentru cei infectați cu HIV si SIDA.
VI. Crearea unui program de lucru cu rudele celor infectați cu HIV și SIDA.
VII. Editarea unei broșure “Model de îngrijire paliativă la domiciliu pentru cei infectați cu HIV si SIDA”.

4. Metodele de implementare

• Crearea unei echipe, având specificul său. În echipa vor fi incluși: un medic, 2 surori medicale, un narcolog, un medic infecționist (Centrul SIDA), un jurist, un reprezentant al clerului, un psiholog, un asistent social, un grup de voluntari (10-20).
• Programul de lucru la domiciliu
– lucru individual la domiciliu cu beneficiarul, care va fi efectuat de orice membru de familie conform necesităților (exerciții fizice, relaxare psihologică, consultație de către asistentul social, vizita individuală a preotului, etc.)
– susținerea psihologică și socială a beneficiarilor și rudelor, terapie creativă și muzicală, ocuparea cu arta.
– Programul de ingrijire conform Cărții de îngrijire cu semnarea unui contract. Cartea de îngrijire include – ajutor la igiena individuala, curățenia, procurarea produselor, prepararea bucatelor, hrănirea, manipulații medicale în caz de necesitate (injecții, picuratori, profilaxia decubitelor, enema).

– Programe de profilaxie a tratamentului (terapia cu vitamine, antibiotici, de pansament);
– Selectarea și îndreptarea la terapia ARV a beneficiarilor doritori care au nevoie de această terapie;
– Traininguri pentru personal de instruire a îngrijirei paliative la domiciliu;
– Traininguri pentru cei infectați cu HIV despre profilaxia SIDA și modul de viașă în caz de infectare cu HIV;
– Crearea unor grupuri de ajutor reciproc din rândurile celor infectați;
– Petrecerea programelor “Casa caldă” cu participarea prietenilor, echipei, alte persoane infectate conform dorinței pacientului;
– Programe de petrecere a sărbătorilor cu prepararea bucatelor de către pacienți;
– Programe de întâlniri regulate a rudelor celor infectați cu HIV și SIDA cu scopul de instruire a lor și reabilitare psiho-socială;
– Reflectarea activităților date in mass media.